Home Rappel L’importance du Hajj
L’importance du Hajj

L’importance du Hajj

0
0

Sachez, que fait partie de la crainte pieuse d’Allah, le fait de se hâter d’accomplir le hajj vers Sa maison sacrée, en suivant ainsi son injonction à le faire, en honorant sa magnificence, en faisant preuve de bonté envers vos propres personnes, et en accomplissant ce qui leur a été ordonné.

Les preuves du Hajj dans le Coran et la Sounnah

Le Très-Haut vous a certes rendu obligatoire le pèlerinage dans Son Noble Livre.

Il dit (traduction rapprochée) : 

{Et c’est un devoir envers Allâh pour les gens qui ont les moyens, d’accomplir le pèlerinage vers la Maison} sourate 3 verset 97

Votre Prophète صلى الله عليه وسلم dit aux gens, lorsqu’Il se tenait debout parmi eux : 

«Ô vous les gens, Allâh vous a certes rendu obligatoire le pèlerinage, accomplissez-le donc»

rapporté par Mouslim.

Parmi les signes de Sa bienfaisance envers vous, de Son immense miséricorde et des mérites et bienfaits qu’Il vous a octroyés au sujet du pèlerinage vers la maison sacrée, les points suivants :

Premièrement : 

Le Très-Haut a institué l’obligation du pèlerinage vers sa maison sacrée comme étant l’un des cinq piliers sur lesquels est basée Sa religion monothéiste.

Le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم dit en s’adressant à vous ainsi qu’aux gens: 

«L’islam est bâtie sur cinq (piliers) : 

l’attestation qu’il n’y a pas d’autre divinité qui mérite d’être adorée si ce n’est Allâh et que Mouhammed est Son serviteur et Messager, 

l’accomplissement de la prière, 

l’acquittement de la zakat,

le pèlerinage vers la Maison Sacrée 

et le jeûne du Ramadan»

rapporté par El Boukhâri et Mouslim.

En apprendre davantage sur le Hajj

Deuxièmement : 

Le Très-Haut ne nous l’a imposé qu’une seule fois dans notre vie. 

Il est confirmé que Son noble Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

«Ô vous les gens, le pèlerinage vous a été rendu obligatoire». 

Se leva alors El Aqra3ou Bnoul Hâbis et demanda : «Tous les ans, Ô Messager d’Allâh ?».

Il répondit : «Si j’avais répondu par l’affirmative, le pèlerinage aurait été obligatoire chaque année, et s’il devenait obligatoire vous ne l’aurez pas accompli (tous les ans), et vous n’auriez pas été capable de l’accomplir chaque année. Le pèlerinage (obligatoire) se fait une fois dans la vie, et celui qui en rajoute ce sera compté en plus»

rapporté par l’imam Ahmed et d’autres.

Troisièmement : 

Le Très-Haut en a fait un moyen parmi les moyens d’absolution des péchés et d’expiation des fautes. 

El Boukhâri et Mouslim rapportent que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

«Celui qui accomplit le pèlerinage sans être grossier, ni pécher, retournera alors (chez lui) comme le jour où sa mère l’a mis au monde».

Er-Rafath, les grossièretés, représentent les rapports intimes ou les préliminaires tout en étant en état d’ihram, que ce soit le fait de caresser ses femmes, de les embrasser ou de les regarder avec désir. En fait également partie, le fait de prononcer des paroles mauvaises et blâmables. 

Et El Foussoûq, la perversité, englobe tout type de désobéissance ; celle du cœur, de la langue ou des membres. 

Il est confirmé que Chaqîq Ibn Salamah a dit : 

«Je voulais accomplir le pèlerinage et j’en ai informé Ibn Mes3oûd, qui me dit : 

«Si ton intention est sincère, et que l’origine de tes biens est licite, et que tu as été préservé du shaytân jusqu’à l’achèvement de ton pèlerinage, tes péchés seront au nombre de ceux que tu avais le jour où ta mère t’a mis au monde».

Le pèlerinage une cause pour la récompense ultime

Quatrièmement : 

Le Très-Haut a fait du pèlerinage, une des plus grandes causes d’entrée au Paradis et de délectation de ce qui s’y trouve, comme épouses, belles et vertueuses, et comme nourriture, boisson et demeure. 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

«Le pèlerinage accepté n’a d’autre récompense que le Paradis»

rapporté par El Boukhârî et Mouslim. 

Le pèlerinage accepté c’est le pèlerinage qui n’est pas entaché par des annulatifs tels que ; les interdits de l’ihram, ou ce qui annulerait sa récompense comme interdiction, transgression ou péché, parmi les paroles ou les actes.

Cinquièmement : 

Le Très-Haut a fait du pèlerinage, une des causes de l’affranchissement du feu, qu’Allâh nous préserve de son mal. 

Le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم a dit : 

«Il n’est pas de jour où Allâh est plus susceptible d’affranchir un serviteur de l’Enfer que le jour de 3arafah. 

Il s’approche (des pèlerins) et les loue auprès des anges en disant : «Que veulent-ils »?»

rapporté par Mouslim.

Sixièmement : 

Le Très-Haut l’a compté parmi les types de jihâd dans Son sentier. 

Aïcha, la mère des croyants a dit : 

«Ô Messager d’Allâh, je vois que le combat fait partie des meilleurs actions. Ne devrai-je donc pas combattre ?».

Il lui répondit : «Non, mais le meilleur des jihâd est le pèlerinage accepté»

rapporté par El Boukhârî.

Septièmement : 

Le Très-Haut a fait de la multiplication (de l’accomplissement du pèlerinage), une cause parmi les causes de l’étendue de la subsistance, de l’éloignement de la pauvreté, et de l’effacement des péchés et de leur expiation.

Les mérites du Hajj

Il est confirmé que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

«Faites suivre entre le hajj et la 3omra (multipliez-les) car ils éliminent la pauvreté et le péché comme le soufflet élimine les impuretés du fer».

Par conséquent que demander de plus comme bienfaits ?

Que demander de plus comme honneur ?

Que demander de plus comme récompense ? 

Allâh a certes dit vrai, lorsqu’Il dit dans Son Livre sublime afin que nous lui soyons reconnaissant (traduction rapprochée) : 

{Dis : « (Ceci provient) de la grâce d’Allâh et de sa miséricorde ; Voilà de quoi ils devraient se réjouir. Cela est bien mieux que tout ce qu’ils amassent »} sourate 10 verset 58

Ô vous les gens, qu’attend celui qui n’a pas encore accompli son pèlerinage obligatoire après avoir entendu ces récits prophétiques ? 

Attend-il que la mort s’empare de lui, l’empêchant ainsi de l’accomplir ? 

Attend-il d’être atteint d’une maladie ou de la vieillesse, qui le paralyserait et l’empêcherait de bouger ? 

En effet, attend-il la pauvreté et l’indigence après avoir été dans l’aisance ?

N’a-t-il pas entendu la parole de son Seigneur : 

{Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux} sourate 3 verset 133

Se conformer au commandement d’Allâh Le Très-Haut à accourir au pardon et au Paradis, se fait en s’empressant et en s’élançant à accomplir les actes d’obéissances obligatoires et recommandés, et ce, avant la mort et le terme fixé, et avant d’être freiné par une maladie, une vieillesse, un empêchement, une épreuve, une guerre…etc

Des textes bénéfiques

N’as-tu pas entendu la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم nous ordonnant et nous alarmant : 

«Devancez par les bonnes œuvres des troubles tels les parties de la nuit obscure, l’homme sera croyant au matin et mécréant au soir, ou croyant au soir et mécréant au matin. Il vendra sa religion pour un profit mondain». 

Il est rapporté de Ghanîm Ibn Qays qu’il ait dit, pour nous montrer la situation de nos pieux prédécesseurs parmi les compagnons et les tâbi3î : 

«Au début de l’Islam nous nous exhortions au sujet de quatre choses ; nous disions : œuvre dans ta jeunesse pour ta vieillesse, dans ton temps libre pour ton temps plein, dans ta bonne santé pour ta maladie, et dans ta vie pour ta mort».

Il est rapporté que El Aswad Ibnou Yazîd a dit à un homme riche de sa tribu : 

«Si tu venais à mourir alors que tu ne t’es pas acquitté du pèlerinage, je ne prierais pas sur toi». 

Et il est rapporté que 3abdeLlâh Ibn Ma3qil fut interrogé au sujet d’un homme riche qui décéda alors qu’il n’avait pas accompli le pèlerinage. 

Il répondit : 

«Il est mort en ayant désobéit à Allâh».

Et il est également rapporté que Sa3îd Ibn Djoubeyr a dit : 

«Si j’avais un voisin riche, qui mourrait sans avoir accompli le pèlerinage, je ne prierai pas sur lui».

La plupart des gens de science est d’avis que le pèlerinage est obligatoire pour la personne responsable dès lors qu’elle en est capable (financièrement et médicalement). 

Parmi eux, les imams Malik, Abou Hanîfah et Ahmed. 

Quiconque le retarde est pécheur et est considéré comme désobéissant envers son Seigneur.

Un conseil précieux

Prenez-donc garde, serviteurs d’Allâh, à ne pas être paresseux quant à l’accomplissement du hajj obligatoire, alors que vous êtes en bonne santé, que vous en avez les ressources financières, et que la route pour y parvenir est sécurisée.

Serviteur d’Allâh, craignez-le donc, est acquittez-vous des obligations qu’IL vous a prescrites, comme le hajj, en guise d’adoration à Allâh Le Très-Haut, d’agrément de son jugement et d’écoute et d’obéissance envers ses commandements, si vous êtes croyants.

Et celui qui n’accomplit pas le hajj alors qu’il en a la capacité, alors son Islam n’est pas complet (il est déficient).

N’attendez plus et accomplissez la Omra décembre 2019 !

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *